Résistance républicaine:Didier Raoult prépare une bombe pour le 15 novembre !

Didier Raoult prépare une bombe pour le 15 novembre !

Les Résistants Publié le 30 septembre 2021 – par Christine Tasin

Entretien Bercoff-Raoult sur Sud Radio.

Hydroxychloroquine : magouilles, mensonges, faux et usages de faux 

Raoult commence par dénoncer les « essais » faits avec l’hydroxychloroquine où « ils » ont délibérément donné des doses très supérieures ou très inférieures à ce que qui est donné depuis 30 ans ! C’est quoi ça ? C’est voulu !!!Et, en plus, ils n’ont même pas testé avant le traitement un certain nombre de « cobayes » dont on ne savait pas s’ils étaient positifs ou pas. Ils ont donc fait une étude sur des gens… qui n’avaient pas le Covid ! Ils avaient des tests pour 30% des gens ! Les médecins sont remplacés par des méthodologistes.

Il y a un changement tel que certains ne jurent plus que par les nouvelles molécules, refusant les anciennes. En réa souvent ils changent nos traitements, en disant puisqu’il y a de nouvelles molécules c’est bien que les anciennes ne marchent pas. Or le procès qu’on fait aux vieilles molécules qui n’ont pas toutes dit leur dernier mot est essentiellement économique. Elles ne sont plus rentables…

Question de Bercoff : pourquoi veulent-ils qu’il n’y ait pas de traitement ? Pourquoi ne pourrait-il pas y avoir traitement ET vaccin ?

Raoult : c’est exactement cela, c’est une pensée antagoniste, il fallait supprimer l’autre chapelle. Ça changera, et c’est les Chinois qui la changeront, les Chinois ils s’en fichent de Big Pharma. Par exemple, un des médicaments les plus efficaces sur les bactéries résistantes aux antibiotiques c’est l’AZT qui a été utilisé au début du sida. C’est pas la peine de réinventer un autre médicament, mais c’est parfaitement inaudible, comme pour l’hydroxychloroquine.

Bercoff  : le comité d’éthique du CNRS vous accuse de « populisme scientifique ».

Raoult : désolé, mais il y a des journalistes qui se prennent pour des médiateurs, qui méprisent le bas peuple « qui ne comprend rien ».. Or moi je ne vois pas de différence entre le peuple et ceux qui m’interviewent….

Certes la loi c’est la loi, elle s’applique. Mais ce n’est pas parce que c’est la loi qu’elle représente une vérité scientifique !

Pass sanitaire, vaccins et pavé dans la mare 

Bercoff : à présent on va faire un point sur les vaccins. Que pensez-vous du Pass Sanitaire qui va être prolongé et sur Sanofi qui vient d’annoncer qu’il renonce à faire son vaccin avec ARN messager et se dirige vers un vaccin avec protéine recombinante.

Raoult : d’abord il y a une nouvelle qui n’est pas mauvaise, c’est que le nombre de cas diminue, associé à une baisse de la mortalité. Le problème c’est que, en France, personne ne fait de science, personne ne fait de génome, d’analyse… Je suis celui qui en fait le plus, le CNRS ferait mieux de travailler plutôt que de commenter le travail des autres.

Raoult annonce une surprise pour le 15 novembre, qui va, dit-il, déclencher une rage folle au CNRS !

Et son livre  qui sort la semaine prochaine sur l’hydroxychloroquine pour expliquer ce qui s’est passé et qui servira en son temps.

En tout cas les choses s’améliorent sous un triple effet. Le vaccin c’est vrai que je suis d’accord avec vous c’est très difficile de croire les données, Il est difficile de faire la différence dans la presse scientifique entre ce qui est de la propagande et ce qui est la réalité. Il y a des intérêts financiers qui sont hallucinants !!!

Quant aux politiques… en Suède ils font pas ce qui est fait en France, au Royaume uni ils suppriment le Pass Sanitaire, j’ai toujours pensé que c’est le temps qui trierait….

Sur le vaccin je n’ai pas changé d’opinion, le vaccin apporte quelque chose mais ce n’est pas une baguette magique. On ne peut pas dire qu’il y a une différence radicale entre les cas et la mortalité si on inclut Israël , entre les nations qui ont pris une stratégie vaccinale et celles qui ont pris du retard .

Raoult est ravi que pour une fois la Lacombe soit d’accord avec lui, oui il y a des gens vaccinés avec 2, voire 3 doses en réanimation. https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=false&embedId=twitter-widget-1&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1442433644392599553&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fresistancerepublicaine.com%2F2021%2F09%2F30%2Fdidier-raoult-prepare-une-bombe-pour-le-15-novembre%2F&sessionId=cf12cbd98770b8f180f99064dbca26d42de46110&siteScreenName=Resistance_R&theme=light&widgetsVersion=fcb1942%3A1632982954711&width=550px

Mais par contre elle dit des sottises, il n’y a pas de personnes très âgées en réanimation, ils ne les prennent pas en réa au-delà de 80 ans.

Et c’est très bizarre, dans cette quatrième partie de l’épidémie, il n’y a pas du tout de surmortalité des gens de plus de 85 ans. Pour plusieurs raisons dont ce qu’on appelle l’effet de moisson, c’est-à-dire qu’en 2020 il y a à peu près 30% des gens de plus de 85 ans qui sont morts , et donc la population ultra sensible à ce virus a tellement diminué que nous n’avons pas une mortalité visible pour les plus de 85 ans.

Par contre la population plus jeune que l’on a dans les réanimations ce sont des obésités morbides c’est vraiment une cause de mortalité actuelle et donc une vraie cible pour la vaccination actuelle, même si ça ne diminue que de 50% la mort, ça vaut le coup.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s