Pourquoi cette obsession de la “vaccination” ?Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie Blog de réinformation sur l’actualité économique et financière (et autre !) Accéder au contenu principal

← « Mon compagnon m’empêche de sortir et veut contrôler toute ma vie… »Le paradigme du confinement s’effondre →

Pourquoi cette obsession de la “vaccination” ?

Publié le 22 avril 2021 par Olivier Demeulenaere

Un excellent papier de Covidémence.com. C’est en effet LA question. Si vous lisez régulièrement mes articles, vous avez déjà une idée de la réponse… OD

Obsession vaccinale : réfutation de l’argument financier

Tout dans le couillonavirus est bidon : les risques, les cas, les morts. Ce virus n’est absolument pas une menace ontologique pour l’humanité.

On pouvait souiller son froc -de manière assez rationnelle- fin janvier 2020… Peu de données. Aucune visibilité.

Mais en avril 2021 ?

C’est terminé.

Nous avons accumulé un tsunami de données.

Depuis le tout début de la covidémence, une chose demeure constante, fanatique et même violente : l’obsession vaccinale.

Cette obsession, partagée par tous les gouvernements et institutions dans le monde, ne colle pas avec la réalité du danger posé par le virus.

Dans ces conditions, comment l’expliquer ?

Je vous propose de prendre l’ascenceur. Pour l’échafaud.

NIVEAU 2 : LA STUPIDITE

Ils sont stupides. Argument éculé en tout cas pour les personnes haut placées dans la hiérarchie covidémentielle.

Ils ont les mêmes données que nous et sont capables de faire les mêmes inférences.

Merkel, Johnson, Macron, Biden, Xi Jinping, Poutine, Netanyahou sont certainement des crapules voire des psychopathes pour certains… mais ils ne sont pas stupides.

De plus, la version humaine et donc excusable de la stupidité, c’est-à-dire “faire une erreur“, ne peut plus s’appliquer… 15 mois après le début de la terrible pandémie.

Ces dirigeants ont pu certainement pu faire une erreur de jugement concernant les vaccins en février et mars 2020… mais aujourd’hui ?

NIVEAU 1 : LA CUPIDITE

Réflexe quasi pavlovien, on répond : pour l’argent.

Concernant les sociétés pharmaceutiques et les prolétaires et employés de la covidémence, c’est une évidence. Ils picorent les graines.

Mais au-dessus ? Cela n’a aucun sens.

Vous voulez parler pognon ? Il suffit de passer un coup de fil à la Fed, la BOJ ou la BCE pour qu’elles rachètent du papier (public et privé). Dans des quantités astronomiques.

La BCE achète ainsi des dizaines de milliards d’euros PAR MOIS avec son programme PEPP (et avant OMT, plus tous les autres acronymes créés par Draghi et Trichet), y compris des obligations (dettes) d’entreprises… privées (lire ici) !

Les glandus ne le savent pas. Ce pognon de dingue, le vrai, inonde le monde depuis 12 ANS !

Au pire, ils sont incapables de comprendre ce mécanisme pourtant très simple. Au mieux, ils disent : “c’est virtuel, ce sont des trucs entre banques cela n’a aucun effet “.

Vraiment ?

La BCE d’un clic de souris, génère XX milliards d’euros qui servent à acheter XX milliards d’obligations émises par des entreprises comme Shell, Total, EDF, BMW, Fiat Chrysler, PSA, Renault ou encore Volkswagen (oui, oui, même les bagnoles !!!!) !

Et ce serait virtuel ?

Ces entreprises ne recoivent pas du vent contre leur papier… mais du cash. Du pèze. De la fraîche. De la thune.

Et que font-elles avec ? Des tas de choses très réelles, très concrètes.

Elles payent leurs employés, achètent des services, investissent dans des usines, rachètent d’autres sociétés, versent des bonus à leurs dirigeants et… même versent des dividendes…

Comptablement, il s’agit d’une dette… Balance actif/passif. Blablabla. Mais c’est quoi une dette qui n’est jamais réclamée par le créancier ? Ou si vous préférez qui est en permanence refinancée (le débiteur rembourse sa dette, en s’endettant de nouveau… grande spécialité des états) ?

Bref, ces sommes stupéfiantes créées d’un clic de souris (on parle en MILLIERS DE MILLIARDS d’euros, avec les principales banques centrales) sont… bien réelles.

C’est grâce à ces injections énormes et constantes que le système financier et économique mondial tient depuis 12 ans.

Donc même avec l’arnaque des doses multiples, les vaccins ne constituent pas un véritable enjeu financier. Les montants sur la table sont pathétiques.

C’est tout juste un peu de grain pour les volailles qui picorent dans la basse-cour.

Rien qui puisse justifier l’unanimité de tous les gouvernements du monde, autour de la nécessité absolue de vacciner la planète entière contre un virus qui tue quelques vieux déjà malades…

Nécessité absolue qui devrait également s’appliquer selon les autorités… autre étrangeté… aux enfants (lire dans mes archives), alors qu’ils ne sont pas du tout concernés par le Covid.

NIVEAU -1 : DESTRUCTION CONTROLEE

Ici l’argument pognon est en quelque sorte inversé.

Le couillonavirus est instrumentalisé pour détruire l’économie mondiale, la déflater rapidement. Pourquoi ? Plusieurs thèses peuvent tenir la route : pic ressources/énergie, “changement climatique”, etc.

Mais dans ce cas… les vaccins iraient de facto contre cet objectif ! A quoi pourrait bien servir une terrible pandémie… si on pouvait la stopper net et très rapidement avec des vaccins ? !

Si on pouvait grâce aux vaccins revenir… au monde d’avant, celui que l’on veut précisément détruire ? Absurde.

NIVEAU -2 : LA CHINE OU LA GEOPOLITIQUE

C’est là où j’ai posé mes valoches depuis le début. Inutile de répéter mes arguments (listés ici).

Mais je me retrouve un peu coincé… Comme au niveau -1, la Chine devrait en bonne logique tout faire pour s’opposer aux vaccins, sachant que ces derniers vont contre son intérêt qui est de faire durer la pandémie, afin d’affaiblir l’Occident !

Or, c’est tout le contraire. La Chine joue le jeu de l’obsession vaccinale (mais à mon avis, en trichant comme à son habitude : elle vaccine peu chez elle, et peu dans son arrière-cour en Asie).

Cette énième triche devrait à mon sens éveiller nos soupçons. Mais je reconnais que ma sinophobie m’aveugle peut-être. 🙂

NIVEAU -3 : L’INDICIBLE COMBINATOIRE

L’obsession vaccinale cache logiquement autre chose.

Une chose très forte, voire extraordinaire.

A la mesure de sa puissance, de sa globalité et de sa simultanéité (tous les gouvernements du monde à l’unisson).

Et une chose qui aurait l’avantage de pouvoir COMBINER la plupart des thèses précédentes…

Les pseudos vaccins comme outils de blessures, voire de destruction.

Afin d’affaiblir et/ou réduire la population mondiale ou des sous-ensembles de la population mondiale.

C’est difficile à admettre, certes.

Mais il y a une logique derrière et qui hélas se renforce jour après jour.

LA COÏNCIDENCE FATALE

Est-ce une coïncidence ? Une de plus ? L’obsession vaccinale mondiale ne repose pas sur des vaccins traditionnels (exemple ceux développés en Chine).

Mais elle repose principalement sur une toute nouvelle technologie, jamais éprouvée à une grande échelle et sur le long terme : l’ARN messager.

Deux sociétés sont à la manoeuvre : Pfizer (grande société américaine associée à des Allemands) et Moderna (jeune société américaine, mais beaucoup moins présente, le Poulidor des produits géniques).

Pfizer est en train de clairement remporter la partie

La société américaine est comme miraculeusement “poussée” par les événements successifs (retrait de nombreux acteurs pharmaceutiques de la course, sacrifice de l’anglo-suédois AstraZeneca).

J’ai utilisé l’expression “Winner takes it all “.

Pour résumer : l’obsession vaccinale n’aurait aucune conséquence sérieuse si on utilisait des vaccins classiques (conçus avec des virus atténués).

Comme pour les vaccins contre la grippe… au mieux ça ne ferait pas grand chose, au pire il y aurait quelques décès liés.

Mais dans la covidémence, le fanatisme vaccinal pousse de facto un produit très particulier, totalement nouveau, qui joue avec le système d’exploitation, le logiciel du vivant (pour reprendre les expressions que Moderna utilise dans ses présentations), et pour lequel nous n’avons recul, aucune données sur le long terme (et pour cause).

Une coïncidence ?

Une de plus ?

Fatale ?

Covidémence.com, le 22 avril 2021

Rappels :

Le casier judiciaire de Pfizer et son “vaccin” tueur

Un ancien vide-président de Pfizer n’exclut pas l’existence d’un projet de « dépopulation à grande échelle » lié aux vaccins

Klaus Schwab : « Les personnes non-vaccinées sont une menace pour l’humanité »

Ils injectent un code génétique dans votre organisme ! (A. Henrion-Caude)

Les ARNm vaccinaux atteignent les organes reproducteurs (testicules et ovaires)

Rassurez-vous : Les « vaccins » Covid-19 ne stériliseront pas TOUTE la population !

PLANDEMIE – Gates, Soros, Rockefeller, Buffet, Bezos : l’idéologie néo-malthusienne des élites globalistes

Nouvel ordre mondial et transhumanisme – Le Covid pour « reprogrammer » l’homme ?

Partagez cet article :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s