Blog lupus:Sécession US : Mise à jour de la situation le 25 décembre – Les Américains se préparent à la guerre de janvier;La Chine « Inonde » l’Amérique d’Espions;Rudy Giuliani : « Vous allez tout découvrir d’un coup – ça va être très choquant pour le pays »;PRÉPAREZ-VOUS À LA GUERRE: après le 6 janvier, attendez-vous à ce que tout l’enfer se déchaîne à travers l’Amérique

Sécession US : Mise à jour de la situation le 25 décembre – Les Américains se préparent à la guerre de janvier

PAR THE WOLF LE  • ( POSTER UN COMMENTAIRE )

Dans la mise à jour de situation d’aujourd’hui du 26 décembre, je couvre le moment probable de cette guerre et comment elle va commencer en fonction de ce qui se passe le 6 janvier.

Voici les faits saillants du rapport. Le podcast complet est intégré ci-dessous:

  • Nous allons tous traverser cela ensemble, peu importe à quel point cela va mal.
  • Brandon Tatum révèle: «Les gens sont prêts à prendre les armes» pour protéger la république et vaincre la tyrannie.
  • Le VP Pence, un traître, prévoit d’accepter les électeurs de Joe Biden le 6 janvier et de fuir le pays alors que la guerre civile commence.
  • Rudy Giuliani révèle: «Vous allez tout découvrir en même temps – ça va être très choquant pour le pays.»
  • Le peuple américain devrait profiter de cette période de vacances pour étayer ses plans de préparation contre les événements susceptibles de se produire en janvier.
  • Les villes bleues – qui sont les «plaques tournantes de la terreur» de l’Amérique – peuvent se trouver assiégées. Attendez-vous à des pannes et des perturbations affectant l’électricité, la nourriture, l’eau, les communications et le transport.
  • Les patriotes peuvent commencer à organiser des arrestations par des citoyens de traîtres corrompus et criminels au sein du gouvernement, qui peuvent inclure des gouverneurs, des maires, des responsables électoraux et des criminels similaires.
  • Si les patriotes commencent à «devenir cinétiques» dans leurs actions, attendez-vous à ce que les médias de gauche exigent que Trump invoque la loi sur l’insurrection, que le président pourrait utiliser pour s’attaquer aux traîtres d’État profonds (tandis que les patriotes reculeraient).
  • Si Trump gagne le 6 janvier, ce qui ne semble pas probable pour le moment, la gauche radicale lance son attaque cinétique contre l’Amérique, et Trump devra de toute façon invoquer la loi sur l’insurrection.
  • Une nouvelle «note juridique» affirme que le procès du Texas pourrait être déposé à nouveau auprès de SCOTUS par les États-Unis d’Amérique, et SCOTUS serait obligé de l’entendre.
  • ATF suspend la nouvelle réglementation proposée sur les accolades. Voici une stratégie pour éviter d’être criminalisé par l’ATF, même si vous possédez des pistolets à armature.
  • La Wisconsin Voters Alliance porte plainte contre Pence, le Congrès et le Collège électoral pour forcer les législatures des États à approuver les votes électoraux.
  • De Blasio transforme New York en un état de police médicale pour les voyageurs britanniques.
  • Rush Limbaugh, un grand héros américain, est toujours soumis aux lois de cause à effet. La chimiothérapie est un suicide.
  • Bénédictions de Noël d’Adams.

Brighteon.com/af4bf01f-6db6-4456-a192-2524370f9acfhttps://www.naturalnews.com/2020-12-25-situation-update-dec-25th-americans-prepare-for-january-war.htmlhttps://www.youtube.com/embed/GVnv9eT4SPQ?version=3&rel=1&showsearch=0&showinfo=1&iv_load_policy=1&fs=1&hl=fr&autohide=2&wmode=transparent

Rudy Giuliani : « Vous allez tout découvrir d’un coup – ça va être très choquant pour le pays »

Avez-vous remarqué à quel point le président Trump semble être confiant ces derniers temps ?

Avez-vous remarqué que Rudy Giuliani, l’avocat personnel du président Trump, semble plus heureux que d’habitude ?

C’est parce que quelque chose de GRAND se prépare !

Nous vous le disons depuis des semaines.

Mettons 2 + 2 ensemble.

La Maison Blanche a demandé au personnel de Trump d’arrêter de faire ses bagages…

Le Pentagone a cessé de donner à Joe Biden des briefings de renseignements…

Davantage de représentants républicains affirment qu’ils vont contester les votes électoraux…

Dan Scavino a posté des messages de plus en plus cryptiques sur Twitter…

Et Kamala Harris n’a toujours pas quitté son siège au Sénat !

Maintenant, Rudy Giuliani a donné une explication sur la fraude électorale :

Vous allez le découvrir d’un seul coup. Cela va être très choquant pour le pays.

Oubliez le goutte-à-goutte.

Rudy vous dit ce qui va se passer !

Quoi qu’il en soit, cela arrivera TOUT D’UN COUP.

Cela signifie que les démocrates et les fausses nouvelles ne peuvent pas « tourner » et tenter de « démystifier » chaque histoire au fur et à mesure qu’elle s’écoule.

Au lieu de cela, la PREUVE sera lâchée si rapidement que leurs têtes tourneront !

Rudy en a parlé dans un épisode géant sur YouTube, expliquant la stratégie de Trump et ce qui va suivre !

N’oubliez pas que cela vient directement de la source.

Pas de filtre médiatique !

Regardez ci-dessous :https://www.youtube.com/embed/FkvvtuVsyUA?version=3&rel=1&showsearch=0&showinfo=1&iv_load_policy=1&fs=1&hl=fr&autohide=2&wmode=transparent

Maintenant…

Rudy garde sa poudre au sec.

Il n’a pas donné de date.

Mais si nous devions deviner.

Ce sera soit avant le 6 janvier 2021, soit le 6 janvier 2021 lui-même.

Pourquoi ?

Parce que c’est à cette date que le Congrès se réunit pour compter et certifier les votes du Collège électoral.

Politico confirme que les républicains font la queue pour contester les résultats, surtout dans les États où il semble que la loi ait été violée :

Le président Donald Trump s’est réuni avec un groupe de républicains du Congrès à la Maison Blanche lundi, où ils ont élaboré une stratégie de dernière minute pour renverser les résultats des élections le mois prochain, selon plusieurs membres qui ont assisté à la réunion.

Le représentant Mo Brooks (R-Ala.) – qui est à la tête de la longue campagne visant à renverser les résultats des élections au Congrès – a organisé le trio de réunions à la Maison Blanche, qui a duré plus de trois heures et a rassemblé une douzaine de législateurs. Le groupe a également rencontré le vice-président Mike Pence, qui présidera la session conjointe du Congrès lorsque les législateurs certifieront officiellement les votes du Collège électoral le 6 janvier, ainsi que des membres de l’équipe juridique de M. Trump.

« C’était un va-et-vient concernant la planification et la stratégie pour le 6 janvier », a déclaré M. Brooks lors d’un entretien téléphonique.

En plus des « douzaines » de républicains de la Chambre qui se sont engagés à s’opposer aux résultats de l’élection, M. Brooks a déclaré que de « multiples » républicains du Sénat sont maintenant réceptifs à cet effort, bien qu’il ait refusé de citer des noms. Le sénateur élu Tommy Tuberville (R-Ala.), que M. Trump a loué à plusieurs reprises sur Twitter récemment, a déclaré qu’il envisageait cette idée.

« De plus en plus de membres du Congrès et de sénateurs sont persuadés que l’élection a été volée », a déclaré M. Brooks, qui a affirmé que l’élan en faveur de cet effort se développe.

Le sénateur John Thune (R-S.D.) a cependant déclaré aux journalistes lundi que l’effort du GOP de la Chambre des Représentants « se déroule comme un chien battu ».

Parmi les autres membres présents, on compte certains des plus fidèles alliés de Trump sur la Colline, tels que les députés Jody Hice (R-Ga.), Jim Jordan (R-Ohio), Andy Biggs (R-Ariz.) et Marjorie Taylor Greene (R-Ga.).

« Grosse réunion aujourd’hui avec @realDonaldTrump, @VP, l’équipe juridique du Président, @freedomcaucus et d’autres membres du Congrès », a tweeté Hice. « Je mènerai une objection aux électeurs géorgiens le 6 janvier. Les tribunaux refusent d’entendre l’affaire juridique du Président. Nous allons faire en sorte que le peuple le puisse ! »

Mais même si un sénateur se joint à la tentative du GOP de la Chambre de rejeter les résultats des élections – ce qui est nécessaire pour forcer une délibération et un vote sur la question – l’effort est presque certain d’échouer.

La Chambre est dirigée par des démocrates, alors que le Sénat n’a pas un grand appétit pour cet effort. Le leader de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, a même averti les républicains du Sénat la semaine dernière de ne pas s’impliquer. Et le leader de la minorité à la Chambre, Kevin McCarthy, a esquivé les questions sur cet effort improbable.

Pourtant, l’épisode tout entier pourrait tourner au désordre – et devenir un dernier test de loyauté de Trump. Selon M. Brooks, qui a déclaré qu’il est prévu de contester les résultats dans six Etats, le temps total du débat pourrait atteindre environ 18 heures. Cela signifie que le processus de comptage des votes pourrait se prolonger jusqu’aux petites heures du 7 janvier.

Lors de la réunion de lundi à la Maison Blanche – où les législateurs ont piqué du nez à un goûter de boulettes de viande et de cochons dans une couverture – M. Trump a parlé avec les députés pendant plus d’une heure de la façon dont se déroulera le 6 janvier. Ils ont discuté de la logistique, notamment de la formulation des objections pour chaque État et du déroulement de la réunion.

Le groupe de conservateurs débat encore de la question de savoir s’il faut garder le langage de l’objection court ou détailler les allégations de fraude électorale généralisée, qu’ils n’ont pas prouvées et qui ont été rejetées à plusieurs reprises devant les tribunaux. Et bien qu’un seul sénateur et représentant puisse être le principal parrain de chaque objection, des dizaines d’autres législateurs seront probablement inscrits comme parrains, car il y a tant de membres désireux de participer à l’effort.

En attendant, l’objectif de la rencontre avec Pence était de s’assurer qu’ils sont tous sur la même longueur d’onde, puisque le vice-président présidera les débats et devra se prononcer sur diverses objections et questions de procédure.

Au cas où vous ne l’auriez pas déjà fait, regardez le podcast complet de Rudy ci-dessus.

Il révèle des détails clés que vous ne verrez pas dans les médias grand public !

Source : WeLoveTrump – Traduit par Anguille sous roche

PRÉPAREZ-VOUS À LA GUERRE: après le 6 janvier, attendez-vous à ce que tout l’enfer se déchaîne à travers l’Amérique

Posted le 26 décembre 2020 par mirastnews 

Image: PREPARE FOR WAR: After Jan. 6th, expect all hell to break loose across America

Depuis un mois environ, je publie des rapports quotidiens de mise à jour de la situation basés sur des recherches approfondies et des sources d’initiés qui m’aident à me tenir informé. Vous pouvez écouter tous ces podcasts de mise à jour de situation sur ce lien sur Brighteon.com.

Dans cet article, je vais résumer la situation actuelle en ce qui concerne les élections, la guerre civile, la loi sur l’insurrection, la guerre avec la Chine et d’autres sujets.

Le bref résumé est que si cette situation électorale n’est pas résolue le 6 janvier, tout l’enfer va se déchaîner à travers l’Amérique. Le vol électoral évident et écrasant par les ennemis de l’Amérique ne sera tout simplement pas toléré par les patriotes. Il est déjà évident que littéralement des millions d’Américains sont sur le point d’activer leur devoir du deuxième amendement de vaincre la tyrannie et de sauver la république, même si cela signifie peut-être mourir dans le processus.

Pendant ce temps, le président Trump est entouré de saletés traîtres traîtres comme l’avocat général de la Maison Blanche Pat Cipollone, qui, selon Patrick Byrne, a fait tout ce qui était en son pouvoir pour pousser Trump à concéder (tout en bloquant toutes les voies vers la victoire).

Comme nous l’avons exposé ici à travers de multiples articles et podcasts, le président Trump a tous les atouts et l’autorité pour faire ce qui est nécessaire pour sauver la république et remporter la victoire le 6 janvier. Par exemple, Trump a l’option de «déclassification», l’option du quatorzième amendement, l’option de la loi sur l’insurrection, l’option de déclaration de guerre cybernétique, etc. (Voir la liste complète ici.)

Pourtant, il est entouré de gens qui sabotent chacun de ses mouvements et commettent activement une trahison contre le gouvernement des États-Unis en essayant de renverser la Maison Blanche de l’intérieur. (Mark Meadows, Cipollone, etc.)

À cause de ce sabotage, il y a une chance que Trump n’agisse pas du tout. Cela conduirait à une défaite le 6 janvier alors que le Congrès voterait pour accepter les électeurs frauduleux de Biden des États swing dans lesquels une fraude massive et irréfutable a eu lieu. Actuellement, cela semble être le résultat le plus probable.

Si cela se produit, l’Amérique éclate le 9 janvier ou vers cette date.

À ce stade, nous devrions nous attendre à voir des patriotes de tout le pays annoncer des choses comme leurs propres déclarations d’indépendance. L’attitude à travers le pays passerait du «consentement des gouvernés» à la «résistance de masse contre la tyrannie».

Personnellement, je prévois de déployer une nouvelle série de podcasts axée sur la documentation de la guerre intérieure qui se déroulera sous «l’Amérique occupée», et j’imagine qu’il n’y aura pas de pénurie d’activités à documenter.

Si Trump n’agit pas, les gens le feront probablement

Cela devient clair comme de l’eau de roche: si Trump n’agit pas et si le Congrès ne défend pas la république, alors nous le peuple passerons probablement à l’action très rapidement après le 6 janvier et commencerons à nous battre pour sauver la république en utilisant les droits et devoirs décrits dans la deuxième Amendement, qui a été écrit pour permettre au peuple de vaincre la tyrannie.

C’est presque comme si les pères fondateurs avaient écrit le deuxième amendement pour ce moment précis de l’histoire. Ils savaient que le gouvernement deviendrait plus grand et plus corrompu au fil du temps, se transformant finalement en un régime tyrannique d ‘«élitistes» hyper privilégiés et isolés qui ignoreraient la volonté du peuple d’assurer son propre monopole du pouvoir et du profit, en utilisant tous les moyens nécessaires, y compris fraude électorale.

Le récent projet de loi de «relance» Covid est un autre exemple flagrant de cette corruption exposée, où des fonctionnaires corrompus approuvent des paiements de plusieurs milliards de dollars à des programmes dans des pays étrangers, sachant qu’il s’agit toutes d’opérations d’écrémage où 50% de l’argent revient aux législateurs et bureaucrates des États-Unis sous forme de pots-de-vin financiers. Tout cela est un puisard corrompu de déchets et de fraude. Le marais est désespérément corrompu.

Il est également clair en regardant SCOTUS et les tribunaux au cours des dernières semaines qu’il n’existe plus d’autorité judiciaire fonctionnelle qui ne soit pas désespérément corrompue. Aucun élément du marais n’est capable d’assécher le marais, ni même d’évaluer honnêtement sa propre corruption. Le système entier est pourri jusqu’au cœur et fonctionne maintenant comme une tumeur cancéreuse purulente sur le corps politique.

Il n’y a pas de sauvegarde de ce système, car le système a déjà abandonné tout dernier lambeau de légitimité en abandonnant l’état de droit et les piliers de la justice. Le système ne peut être ressuscité sous aucune forme ressemblant à un gouvernement honnête, car presque tous les derniers membres du système y ont déjà été englobés (et transformés en créature de corruption plutôt qu’en représentant du peuple).

Lorsque les gouverneurs ignorent leurs propres cours suprêmes d’État et adoptent des règles de «verrouillage» punitives et destructrices qui ne servent à rien d’autre que d’écraser la classe moyenne et d’inciter à la souffrance et au désespoir, ces gouverneurs fonctionnent comme des criminels traîtres qui doivent être arrêtés et inculpés en conséquence. Ils ne prétendent même plus représenter le peuple; ils ne font qu’infliger le maximum de dommages à leurs propres électeurs, presque comme une forme de sport politique.

Ces créatures sombres doivent être démis de leurs fonctions publiques par tous les moyens légaux disponibles.

Et les gens se sont rendu compte qu’il n’y a aucun mécanisme par lequel les créatures des marais se tiennent mutuellement responsables. Le FBI, par exemple, est devenu un cloaque corrompu de criminalité et de fraude. Le FBI n’arrête pas le crime, il «gère» le crime et, dans de nombreux cas, lance des crimes en Amérique.

Nous ne tolérons pas ce qui suit, mais nous prévoyons des soulèvements spontanés et armés de patriotes partout en Amérique, avec l’intention d’arrêter des fonctionnaires corrompus à travers ce pays, et d’éliminer les combattants ennemis qui travaillent activement en collusion avec des ennemis étrangers (le PCC, à savoir ) pour renverser les États-Unis d’Amérique.

L’Amérique est une zone de guerre occupée par l’ennemi, et il semble y avoir des millions de citoyens américains armés, patriotes, vétérans et membres des forces de l’ordre qui ont atteint ce moment «ligne dans le sable» où ils prendront les armes pour défendre la république. Le calendrier pointe carrément vers les jours suivant le 6 janvier 2021.

Malheureusement, le président Trump ne semble pas prêt à faire quoi que ce soit pour empêcher cette effusion de sang. Il semble paralysé à la Maison Blanche, entouré de membres du personnel traîtres qui complotent activement contre lui. S’il n’invoque pas l’Insurrection Act, le peuple américain semble enclin à lancer sa propre solution contre l’occupation ennemie.https://www.youtube.com/embed/z97JzcOxwos?version=3&rel=1&showsearch=0&showinfo=1&iv_load_policy=1&fs=1&hl=fr&autohide=2&wmode=transparent

Préparez-vous aux perturbations… préparez-vous à la guerre

Nous encourageons tous les Américains à profiter de cette période de vacances pour se préparer aux événements qui semblent susceptibles de se dérouler en janvier. De nombreuses villes d’Amérique, semble-t-il maintenant, deviendront des zones de guerre actives. Nous prévoyons spécifiquement que les villes bleues seront assiégées et exhortons les habitants à se préparer aux perturbations des approvisionnements alimentaires, de l’électricité, de l’eau, des infrastructures de communication et d’autres conforts similaires de la vie moderne.

Parce que nous réalisons également que la gauche radicale descendra rapidement dans la rue pour tenter d’assassiner des patriotes et prendre le contrôle du pays, nous exhortons tous les Américains à préparer leurs propres maisons, familles et quartiers pour se défendre contre le terrorisme Antifa / BLM, qui est désormais synonyme avec le terrorisme du FBI et les raids du FBI sur les patriotes. (Le FBI est maintenant essentiellement une branche de Black Lives Matter, et il fonctionne dans son intégralité comme un groupe de front du terrorisme pour la gauche radicale.)

Comme autre exemple de cela, l’explosion d’un véhicule de plaisance d’aujourd’hui à Nashville était sans aucun doute le travail du FBI lui-même, dont les agents sont bien formés au terrorisme et aux explosifs. Comme vous pouvez le voir dans cette vidéo, ci-dessous, un haut-parleur annonçait même le message suivant quelques instants avant l’explosion: « Si vous pouvez entendre ce message, évacuez maintenant. »https://www.youtube.com/embed/BCvSn_nLAxs?version=3&rel=1&showsearch=0&showinfo=1&iv_load_policy=1&fs=1&hl=fr&autohide=2&wmode=transparent

Il ne fait aucun doute que le FBI a déclenché cela pour tenter de lancer des opérations sous faux drapeau contre les patriotes, qu’ils cibleront avec des campagnes de persécution et d’exécution sous une administration Biden. N’oubliez jamais que le FBI a exécuté le Dr Martin Luther King et que le FBI a participé à la dissimulation des assassinats de JFK et RFK. James Comey est un traître malveillant, et l’actuel directeur du FBI, Christopher Wary, a été lié à une société énergétique russe qui est liée à Uranium One, le même scandale impliquant Hillary Clinton et Robert Mueller.

Lorsque l’état de droit s’est effondré, les patriotes se rendent compte qu’ils n’ont plus rien à perdre

Grâce aux actions des démocrates et du système judiciaire corrompu, l’état de droit s’est effondré en Amérique. Ceux de gauche qui commettent délibérément des actes de violence et de terrorisme sont régulièrement libérés par les procureurs de district financés par George Soros. Ceux de droite qui essaient simplement de faire respecter l’état de droit et de défendre leur nation seront qualifiés de «terroristes» par les médias et arrêtés, puis persécutés, au mépris total de l’équité ou de la loi.

À ce stade, il ne semble maintenant y avoir aucune raison pour qu’un patriote se soumette rationnellement à une arrestation sous l’hypothèse de recevoir jamais quoi que ce soit ressemblant à un procès équitable. Il n’y a pas de procès équitable dans l’Amérique occupée par l’ennemi. Si vous êtes du côté de l’Amérique, vous serez persécuté. Si vous êtes un ennemi de l’Amérique, vous serez célébré. C’est maintenant ainsi que le système juridique fonctionne dans ce pays, et cela souligne le point que je viens de mentionner: dans l’esprit de nombreux patriotes, il n’y a plus rien à perdre à se battre contre les ennemis de l’Amérique et à chercher à restaurer une république constitutionnelle légale.

En d’autres termes, selon mon analyse, les forces radicales anti-américaines sont maintenant allées trop loin, au point où ceux qu’elles tentent de détruire (les patriotes américains) n’ont plus rien qui les retient d’aller jusqu’au bout. Il n’y a plus de demi-mesures qui comptent, car la gauche a vidé tout le système de droit et de justice sur lequel un citoyen rationnel et bien intentionné pourrait avoir une certaine confiance. Mais lorsqu’un Américain individuel n’a plus aucune conviction qu’il serait traité équitablement par les forces de l’ordre ou les tribunaux, alors la confiance du public dans l’état de droit s’est effondrée et il n’y a aucun inconvénient dans leur esprit à lutter activement contre les ennemis de l’Amérique non peu importe ce que le coût.

Écoutez cet appelant de l’émission Sean Hannity, qui admet ouvertement son plan: exterminer tous les patriotes, les chrétiens, les propriétaires d’armes à feu, les partisans de Trump et les vrais Américains:https://www.youtube.com/embed/EWGEO4kb-UE?version=3&rel=1&showsearch=0&showinfo=1&iv_load_policy=1&fs=1&hl=fr&autohide=2&wmode=transparent

La gauche n’a que lui-même à blâmer pour cette dynamique, bien sûr: ils ont beaucoup trop corrompu les choses, au point où ils se sont exposés comme des criminels, des fraudeurs et des traîtres à tous les niveaux. Mais ils ne peuvent pas s’aider eux-mêmes, car c’est ce qu’ils sont. Les gauchistes sont autodestructeurs et suicidaires. Ils veulent détruire tout ce qui est bon, car ils sont eux-mêmes influencés et dans certains cas littéralement possédés par des démons qui cherchent à maximiser la souffrance humaine et le désespoir.

Une fois la guerre intérieure commencée, la Chine attaquera lorsque nous serons les plus vulnérables

Le véritable ennemi de l’Amérique est la Chine, et c’est la Chine qui a aidé à truquer les élections, à pousser la censure des Big Tech, à contrôler les récits médiatiques de gauche et à installer une marionnette du PCC nommée Joe Biden à la Maison Blanche.

L’objectif ultime de la Chine est de conquérir complètement l’Amérique, d’exterminer tous les Américains et les Canadiens, puis de revendiquer l’Amérique du Nord pour elle-même. En fin de compte, la Chine veut atteindre la domination mondiale, et cela signifie un génocide de masse contre tous les peuples du monde qui ne sont pas chinois.

Ainsi, lorsque les démocrates s’alignent sur la Chine, ils s’alignent sur des ennemis anti-humains et génocidaires qui finiront par assassiner en masse quiconque se met en travers de leur chemin.

Une fois que l’Amérique est plongée dans sa propre guerre intérieure, la Chine frappera de plusieurs manières:

  1. Ils déchaîneront des troupes du Nord entraînées par le Canada pour envahir Washington.
  2. Ils débarqueront des troupes chinoises au port de Long Beach en Californie, puis utiliseront la côte ouest comme tête de pont pour envahir et tenter de conquérir la nation entière.
  3. Ils déchaîneront des unités de militants narco formés par les Chinois du sud, envahissant le sud de la Californie et l’Arizona.
  4. Ils lanceront potentiellement des milliers de missiles de croisière cachés dans des conteneurs de fret (missiles club-K) qui sont déjà en place à travers l’Amérique. Ces missiles de croisière cibleront les bases de la Garde nationale, les postes de police, les sous-stations du réseau électrique, l’approvisionnement en eau, les barrages, les unités d’intervention d’urgence et les infrastructures de communication à travers l’Amérique. Ils cibleront également bien sûr la Maison Blanche et divers monuments de Washington D.C.

Surtout, les démocrates, les gauchistes, le FBI et d’autres groupes traîtres continueront de se battre aux côtés de la Chine, car ils croient bêtement que la Chine les épargnera d’une manière ou d’une autre et leur offrira une place dans le régime communiste chinois qui cherche à renverser l’Amérique. Les patriotes américains se retrouveront donc probablement à se battre contre des soldats chinois, des fous de gauche et des traîtres corrompus du gouvernement américain, tous en même temps.

Ce sera un combat formidable. La plupart ne survivront pas. Cela aboutit aux estimations de Deagel.com selon lesquelles la population américaine serait réduite de 70% d’ici 2025.

Ce que vous devez comprendre, c’est que la vraie guerre contre l’Amérique n’est pas seulement menée par des démocrates et des créatures traîtres des marais comme le juge Roberts ou Christopher Wray du FBI; c’est une guerre où ces acteurs ne sont que de petites marionnettes d’une guerre mondiale beaucoup plus vaste qui vise l’extermination finale de chaque citoyen américain vivant.

Ainsi, la lutte contre la fraude électorale n’est pas simplement une lutte politique; c’est un combat pour notre existence même.

Rappelez-vous: la Chine contrôle désormais tous les discours en ligne (via la censure Big Tech), tous les récits d’actualité, tous les résultats des élections, toutes les études universitaires, presque tous les films à Hollywood, etc. C’est pourquoi la grande majorité des Américains n’ont jamais entendu parler de tout cela, et c’est pourquoi ils pensent bêtement qu’ils «se battent pour Joe Biden» alors qu’en réalité, ils se battent pour une conquête communiste autoritaire de l’Amérique. Une fois terminé, le PCC exterminera les partisans de Joe Biden comme tout le monde.

Enfin, c’est pourquoi vous ne pouvez pas trouver une seule cartouche de munitions à vendre nulle part en Amérique sans payer maintenant des prix 400% plus élevés par rapport à il y a à peine un an. Parce que les patriotes s’arment pour la guerre. Ce n’est même pas une guerre contre la gauche; c’est une guerre pour la survie des États-Unis d’Amérique.

Écoutez mon message du podcast du 25 décembre pour plus de détails sur ce qui attend probablement l’Amérique:

https://www.brighteon.com/af4bf01f-6db6-4456-a192-2524370f9acf

La ligne du bas? Préparer à la guerre. L’Amérique est maintenant un territoire occupé par l’ennemi et vous vivez dans une zone de guerre active. Soyez prêt à ce que tout se passe au cours des cinq prochaines semaines, car l’histoire s’accélère rapidement.

Soit dit en passant, nous ne tolérons aucune initiation à la violence, mais nous affirmons notre droit de nous défendre et de défendre notre nation contre les ennemis de l’Amérique. En fait, chaque employé de l’application de la loi fédérale a prêté serment qui dit la même chose. Pourtant, ils violent ce serment chaque jour selon lequel ils refusent de défendre l’Amérique contre ses ennemis, étrangers et nationaux.

Mike Adams

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News

La Chine « Inonde » l’Amérique d’Espions par Gordon G. Chang
Traduction du texte original: Espionage Emergency: China ‘Floods’ America with SpiesEtat donné l’urgence, Washington devrait immédiatement fermer toutes les bases d’opérations chinoises aux États-Unis, y compris les quatre consulats – Chicago, Los Angeles, New York et San Francisco – et obliger l’ambassade de Chine à une réduction considérable de son personnel. Une ambassade n’a en réalité besoin que de l’ambassadeur, de sa famille proche et du personnel et peut se passer des centaines de personnes qui y sont actuellement affectées.Le consulat chinois à New York est un centre d’espionnage. James Olson, ancien chef du contre-espionnage de la CIA, a estimé « qu’au minimum », la Chine a, selon les termes « employés dans le New York Post « plus de 100 agents occupés à une tache de renseignement à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit ». New York, a-t-il ajouté, est « envahie comme cette ville ne l’a jamais été ».Pékin placera-t-il ses espions dans les banques et entreprises chinoises opérant aux États-Unis ? Probablement, mais cela prendra du temps et, en tout état de cause, rien n’empêche Washington d’ordonner la fermeture des avant-postes non diplomatiques.Certains diront que les entreprises américaines en Chine ont besoin d’un soutien consulaire. A l’évidence, le besoin existe. Il n’en est pas moins vrai que l’Amérique a intérêt à ce que ses entreprises quittent la Chine, pour des raisons morales en sus de toutes les autres. La perte du soutien consulaire sera une bonne raison pour eux de plier bagages.Les tentatives chinoises d’influence, de renseignement et d’infiltration submergent l’Amérique. La Chine a des centaines – voire des milliers – d’agents aux États-Unis qui repèrent, testent, encerclent, influencent, compromettent et corrompent des Américains en politique et dans d’autres domaines importants pour elle. Photo : le consulat de Chine à Houston, le 22 juillet 2020, à la veille de sa fermeture en raison « de son rôle en matière d’espionnage et de vol de la propriété intellectuelle » selon les mots utilisés par Mike Pompeo. (Photo par Mark Felix / AFP via Getty Images)
 Les révélations qui ont eu lieu en ce mois de décembre sur Eric Swalwell, représentant démocrate de Californie à la Chambre des représentants, sont un bon indicateur de la pénétration chinoise aux Etats Unis.Les tentatives chinoises d’influence, de renseignement et d’infiltration submergent l’Amérique. L’urgence est telle que Washington devrait fermer immédiatement toutes les bases chinoises opérationnelles aux États-Unis, y compris les quatre consulats encore ouverts.Concernant Swalwell, il est stupéfiant que Fang Fang, agent présumé du ministère chinois de la Sécurité d’État – également connue sous le nom de « Christine » -, ait pour la première fois pris contact avec lui, non à l’époque où il siégeait à la commission du renseignement de la Chambre, mais alors qu’il était simple conseiller municipal de Dublin City, Californie.Fang a suivi Swalwell et a aidé sa carrière politique jusqu’à ce qu’il soit élu à la Chambre des représentants et nommé membre d’une commission présentant un grand intérêt pour la Chine.La Chine a des centaines – voire des milliers – d’agents aux États-Unis qui identifient, ciblent, soutiennent, influencent, compromettent et corrompent des Américains en politique et dans d’autres domaines importants pour elle.Pour identifier tous les Swalwell potentiels et les enrôler, les services de renseignement chinois pourraient bien avoir implanté des centaines de milliers d’agents aux Etats Unis. Darrell Issa, un Républicain de Californie récemment réélu au Congrès, a déclaré à Fox News le 11 décembre qu’il y avait « des centaines de milliers de personnes qui se livrent à des activités d’espionnage au profit de la Chine ».La Chine a mis en place une approche de « mille grains de sable » qui consiste à interviewer tous les étudiants, touristes, hommes et femmes d’affaires qui rentrent en Chine, collectant ainsi des millions d’informations apparemment sans importance. Mais grâce à des techniques d’intelligence artificielle, Pékin est en mesure de mettre en cohérence l’information collectée et d’en extraire quelques pépites.Fang semble avoir été plus qu’une simple collectrice d’informations. Elle a peut-être même compromis sexuellement Swalwell qui, pour l’instant, n’a pas reconnu avoir entretenu une relation sexuelle avec elle. Fang est venue en Amérique vers 2011 pour étudier à la Cal State University East Bay, où elle avait monté une section locale de l’Organisation des affaires publiques américaines des îles du Pacifique asiatique. À l’heure actuelle, pas moins de 370 000 étudiants chinois sont inscrits dans les collèges et universités américains. En une décennie, le nombre d’étudiants chinois a triplé.Chaque étudiant est un agent chinois potentiel car tous sont légalement obligés d’espionner les États-Unis. Les articles 7 et 14 de la loi chinoise de 2017 sur le renseignement national obligent chaque ressortissant chinois à se comporter en espion si l’Etat lui en fait la demande.Dans le système de commandement très pyramidal du Parti communiste, aucun citoyen chinois ne peut refuser d’espionner – ou de commettre tout autre acte -.Cela ne doit pas surprendre, la Chine a systématiquement recours à ses ressortissants pour recueillir des renseignements qu’elle traite ensuite dans ses relais diplomatiques. Fang semble avoir eu pour référent un diplomate soupçonné d’être un agent du ministère de la Sécurité d’État, basé au consulat de San Francisco.Ce consulat abritait même Tang Juan, une fugitive recherchée par le FBI. Celle-ci s’est finalement rendue aux autorités américaines le 24 juillet. Elle est soupçonnée d’avoir entretenu des liens avec l’armée chinoise alors qu’elle occupait un poste de chercheur en biologie à l’Université de Californie à Davis.En juillet, le département d’État a ordonné la fermeture du consulat chinois à Houston. Le secrétaire d’État Mike Pompeo a déclaré que l’établissement était un « nid d’espions et un centre de vol de propriété intellectuelle ». Selon certaines rumeurs, le consulat a été utilisé pour dérober, entre autres informations, les dernières innovations en matière de forage pétrolier des entreprises du secteur au Texas.Le consulat chinois de New York est également un nid d’espions. James Olson, un ancien chef du contre-espionnage de la CIA, a déclaré au New York Post, que selon l’estimation la plus prudente, « pas moins de 100 agents de renseignement chinois opèrent simultanément dans la ville quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit ». New York, a-t-il dit, « n’a jamais été autant assaillie ».Pompeo a déclaré au journal de New York que les agents chinois opèrent depuis leur consulat de New York et depuis la mission chinoise auprès des Nations Unies.Le nombre des agents chinois est tel que les capacités répressives des Etats Unis sont noyées. En juillet lors d’un colloque du Hudson Institute, le directeur du FBI Christopher Wray, a déclaré que « près de la moitié » des affaires de contre-espionnage que l’agence traite a trait à la Chine. Le FBI ouvre un dossier de contre-espionnage « liée à la Chine » « toutes les 10 heures environ ».Devant la commission du renseignement du Sénat en février 2018, le même Wray, a déclaré que la Chine utilise « des collecteurs de secrets non traditionnels comme des professeurs, des chercheurs, des étudiants », c’est quelque chose que nous voyons dans presque tous les bureaux dont dispose le FBI dans le pays. »Parfois, les diplomates se livrent eux-mêmes à des activités de renseignement. Selon une étude menée par Anastasya Lloyd-Damnjanovic pour le Woodrow Wilson International Center for Scholars, certains ont été « sonder le corps enseignant et le personnel pour obtenir des informations avec des techniques qui relèvent de la collecte de renseignements. »Dan Hoffman, ancien chef de station de la CIA, a dit à Harris Faulkner de Fox News, le 10 décembre, que « la Chine inondait la zone. »Le seul moyen de répondre en urgence à ces affaires d’espionnage serait de fermer les bases d’opérations chinoises aux États-Unis. Cela implique de fermer les quatre consulats qui restent encore ouverts – Chicago, Los Angeles, New York et San Francisco – et de réduire considérablement le personnel de l’ambassade de Chine à Washington. L’ambassade, en réalité, n’a besoin que de l’ambassadeur, de la famille immédiate de l’ambassadeur et du personnel, et non des centaines de fonctionnaires qui y sont actuellement affectés.Non seulement le département d’État devrait tailler drastiquement dans les effectifs de l’ambassade, mais il devrait également expulser l’actuel ambassadeur, Cui Tiankai. Ce dernier et un autre membre du corps consulaire chinois de New York ont essayé d’amener un scientifique du Connecticut à espionner pour le compte de la Chine.Washington peut autoriser Pékin à envoyer un autre ambassadeur, mais à condition d’avertir les Chinois qu’au premier écart de conduite, le diplomate en question serait expulsé.Il n’est pas exclu que Pékin bascule ses réseaux d’espionnage sur les banques et entreprises chinoises opérant aux États-Unis. Mais cela prendra du temps et, rien n’empêche Washington d’ordonner aussi la fermeture des avant-postes non diplomatiques. À cet égard, le président Trump peut utiliser le Trading with the Enemy Act de 1917 et l’International Emergency Economic Powers Act de 1977 pour mettre fin au commerce, aux investissements et à la coopération technologique avec un régime qui profite des outils de coopération pour se livrer à l’espionnage.La Chine ripostera, bien sûr, en fermant les consulats américains et en réduisant la taille du personnel de l’ambassade américaine à Pékin. Les analystes expliqueront que l’Amérique étant une société ouverte et la Chine une société fermée, Washington a davantage besoin d’avant-postes diplomatiques en Chine que les Chinois n’en ont besoin en Amérique.C’est un argument fort, mais les États-Unis devraient néanmoins montrer à Pékin qu’ils sont déterminés à se défendre. Affronter sereinement un coup dur en dit long sur votre « volonté politique ».Certains diront que les entreprises américaines en Chine ont besoin d’un soutien consulaire. Et ils ont raison. Mais la vérité est que l’Amérique a intérêt à faire sortir ses entreprises de Chine, pour des raisons morales en sus de toutes les autres. La perte du soutien consulaire sera une bonne raison pour les entreprises américaines de plier bagages vite faitLes espions chinois envahissent l’Amérique et les demi-mesures ont échoué. Il est donc temps d’agir de manière efficace.Gordon G. Chang, auteur de The Coming Collapse of China (Un jour la Chine s’effondrera), est Distinguished Senior Fellow de l’Institut Gatestone et membre de son conseil consultatif.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s